Milieux Humides

Qu’il s’agisse d’étangs, de marais, de marécages ou de tourbières, les milieux humides représentent les mailles essentielles de la trame des milieux naturels du territoire québécois. Ces écosystèmes constituent l’ensemble des sites saturés d’eau ou inondés pendant une période suffisamment longue pour influencer la nature du sol ou la composition de la végétation (Couillard et Grondin, 1986).

Il est mondialement admis aujourd’hui que les milieux humides, perçus comme des terres inutilisables par le passé, jouent un rôle crucial dans le maintien de la vie sur terre au même titre que les terres agricoles et les forêts. Il est donc primordial de conserver ces milieux, particulièrement dans les régions où les développements urbains ont contribué à leur dégradation ou à leur disparition.

Au Québec, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs est chargé d’autoriser ou non les projets affectant les milieux humides, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement (L.R.Q., chapitre Q-2) et de la Loi concernant des mesures de compensation pour la réalisation de projets affectant un milieu humide ou hydrique (2012, chapitre 14).

Il est donc nécessaire, lorsqu’on soupçonne la présence d’un milieu humide sur un site, de procéder à une identification des plans d’eau (cours d’eau, lacs et milieux humides), afin de déterminer leurs incidences potentielles sur votre projet.

Pour ce faire, Solution Envirosol Inc. effectuera une Identification, délimitation et caractérisation des milieux humides qui consiste en une:

• Recherche auprès des divers organismes gouvernementaux : Municipalité, MDDELCC, BTDQ, MFFP;
• Visites du site, avec relevés GPS, selon la méthode botanique simplifiée du MDDELCC et à l’aide du guide d’interprétation de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables;
• Interprétation des données;
• Rédaction d’un rapport.

Dans le cas où votre projet altérerait un milieu humide, Solution Envirosol Inc. vous accompagnera tout au long de l’élaboration et du processus de demande de certificat d’autorisation auprès du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) en vertu de l’article 22 de la Loi sur la qualité de l’environnement.

Bg